Comprendre les WCAG 2.0

Aller au contenu (appuyer sur entrée)

-

Identification cohérente :
Comprendre le CS 3.2.4

3.2.4 Identification cohérente : dans un ensemble de pages Web les composants qui ont la même fonctionnalité sont identifiés de la même façon. (Niveau AA)

Objectif de ce critère de succès

L'objectif de ce critère de succès est de s'assurer d'une identification cohérente des composants fonctionnels qui apparaissent répétitivement dans un ensemble de pages Web. Les personnes se servant de lecteurs d'écran ont pour stratégie lors de leur utilisation d'un site Web de s'appuyer fortement sur leurs connaissances des fonctions apparaissant sur les différentes pages Web. Si des fonctions identiques ont des étiquettes différentes sur les différentes pages Web, alors le site sera beaucoup plus difficile à utiliser. Cela peut être également perturbant et augmenter la charge cognitive pour les personnes ayant des limitations cognitives. Par conséquent, un étiquetage cohérent sera utile.

Cette cohérence est étendue aux équivalents textuels. Si des icônes ou autres éléments non textuels ont la même fonctionnalité, alors leurs équivalents textuels devraient être cohérents.

Avantages spécifiques pour le critère de succès 3.2.4 :

  • Les personnes qui repèrent une fonctionnalité sur une page d'un site peuvent retrouver les fonctions désirées sur d'autres pages si elles sont présentes.

  • Quand un contenu non textuel est utilisé de manière cohérente pour identifier des composants avec la même fonctionnalité, les personnes ayant des difficultés pour lire du texte ou identifier les équivalents textuels peuvent alors interagir avec le Web sans dépendre des équivalents textuels.

  • Les personnes dépendant des équivalents textuels peuvent disposer de plus de situations prévisibles. Elles peuvent chercher un composant s'il possède une étiquette cohérente sur les différentes pages.

Exemple pour le critère de succès 3.2.4

Ressources liées

Les ressources sont présentées dans un but d'information seulement, il ne s'agit pas d'une approbation.

(Aucune ressource n'est actuellement documentée

Techniques et échecs pour le critère de succès 3.2.4 - Identification cohérente

Chaque élément numéroté dans cette section représente une technique ou une combinaison de techniques que le groupe de travail des WCAG considère comme suffisante pour répondre aux exigences de ce critère de succès. Les techniques énumérées satisfont le critère de succès seulement si toutes les exigences de conformité aux WCAG 2.0 ont été appliquées.

Techniques suffisantes

  1. G197 : Utiliser les étiquettes, les noms et les équivalents textuels de façon cohérente pour des contenus ayant la même fonctionnalité (en anglais)ET en suivant les techniques suffisantes pour le critère de succès 1.1.1 et les techniques suffisantes pour le critère de succès 4.1.2 pour fournir des étiquettes, des noms, et des équivalents textuels.

Note 1 : Les équivalents textuels « cohérents » ne sont pas toujours « identiques ». Par exemple, vous pourriez avoir une flèche graphique en bas d'une page Web représentant un lien vers la prochaine page Web. L'équivalent textuel indiquerait par exemple « Aller à la page 4 ». Naturellement, il ne serait pas approprié de répéter ce même équivalent textuel sur la page suivante. Il serait plus approprié d'indiquer « Aller à la page 5 ». Bien que ces équivalents textuels ne seraient pas identiques, ils seraient cohérents et satisferaient ainsi ce critère.

Note 2 : Un élément de contenu non textuel pourrait répondre à plusieurs fonctions. Dans de telles situations, différents équivalents textuels sont nécessaires et devraient être utilisés. Des exemples peuvent être classiquement trouvés avec l'utilisation d'icones comme des marques cochées ou en croix ou encore des panneaux de signalisation. Une marque « cochée » peut signifier « approuvé », « complété » ou « inclus » suivant la situation. Utiliser « marque cochée » comme équivalent textuel dans toutes les pages Web et situations n'apportera pas d'information sur la fonction de l'icône à l'utilisateur. Ainsi, différents équivalents textuels peuvent être utilisés quand un même contenu non textuel sert différentes fonctions.

Techniques (supplémentaires) recommandées pour le critère de succès 3.2.4

Bien qu'elles ne soient pas nécessaires à la conformité, les techniques recommandées suivantes devraient être envisagées afin de rendre le contenu plus accessible. Toutes ces techniques ne peuvent pas être utilisées ou ne seraient pas efficaces dans toutes les situations.

  • S'assurer que l'équivalent textuel exprime la fonction du composant et ce qu'il adviendra lorsque l'utilisateur l'activera (lien à venir)

  • Utiliser le même contenu non textuel pour une fonction donnée à chaque fois que cela sera possible (lien à venir)

Échecs fréquents pour le CS 3.2.4

Le groupe de travail des WCAG considère les erreurs fréquentes suivantes comme des échecs du critère de succès 3.2.4.

Mots clés

même fonctionnalité

produit le même résultat à l'utilisation

Exemple : Un bouton « recherche » sur une page Web et un bouton « trouver » sur une autre peuvent tous les deux proposer un champ pour saisir un terme et lister les sujets présents dans le site et pertinents par rapport au terme soumis. Dans ce cas, ils offrent la même fonctionnalité mais ne sont pas nommés à l'identique.

page Web

une ressource autonome obtenue depuis un URI unique grâce au protocole HTTP, accompagnée de toutes les autres ressources utilisées dans la restitution ou conçues pour être restituées simultanément par un agent utilisateur

Note 1 : bien que toutes les « autres ressources » seraient restituées avec la ressource primaire, elles ne sont pas nécessairement restituées simultanément.

Note 2 : à des fins de conformité avec ces règles, une ressource doit être autonome à l'intérieur du périmètre de conformité pour être considérée comme une page Web.

Exemple 1 : une ressource Web incluant toutes les images et médias liés

Exemple 2 : un programme Web de courrier électronique (Webmail) développé à l'aide d'AJAX (Asynchronous JavaScript and XML, JavaScript asynchrone et XML). Le programme réside intégralement à l'adresse http://exemple.com/mail, mais comprend une boîte de réception, un carnet d'adresses et un calendrier. Des liens et des boutons permettent d'afficher la boîte de réception, les contacts ou le calendrier, mais ne changent pas globalement l'URI de la page.

Exemple 3 : un site portail personnalisable, dans lequel les utilisateurs peuvent choisir le contenu à afficher à partir d'un ensemble de modules de contenu.

Exemple 4 : quand on saisit « http://shopping.exemple.com/ » dans son navigateur, on entre dans un environnement commercial animé et interactif dans lequel on se déplace visuellement dans une boutique, retirant les produits directement depuis les rayons pour les placer dans un panier d'achat face à soi. Cliquer sur un produit déclenche une démonstration avec la fiche technique juste à côté. Cela peut être un site Web à page unique ou simplement une page à l'intérieur d'un site Web.