Comprendre les WCAG 2.0

Aller au contenu (appuyer sur entrée)

-

Nom, rôle et valeur :
Comprendre le CS 4.1.2

4.1.2 Nom, rôle et valeur : pour tout composant d'interface utilisateur (comprenant mais n'étant pas limité aux éléments de formulaire, liens et composants générés par des scripts), le nom et le rôle peuvent être déterminés par un programme informatique ; les états, les propriétés et les valeurs qui peuvent être paramétrés par l'utilisateur peuvent être définis par programmation ; et la notification des changements de ces éléments est disponible aux agents utilisateurs, incluant les technologies d'assistance. (Niveau A)

Note : ce critère de succès s'adresse d'abord aux auteurs qui développent ou programment leurs propres composants d'interface utilisateur. Toutefois, les contrôles HTML standards se conforment déjà à ce critère de succès lorsqu'ils sont utilisés conformément à la spécification.

Objectif de ce critère de succès

L'objectif de ce critère de succès est de s'assurer que les technologies d'assistance (TA) peuvent recueillir des informations sur l’activation (ou le paramétrage) et tenir à jour l'état des contrôles des interfaces utilisateur du contenu.

Lorsque les contrôles standards de technologies accessibles sont utilisés, ce processus est simplifié. Si les éléments d'interface utilisateur sont utilisés conformément aux spécifications, les conditions de ce critère seront remplies. (voir les exemples du critère de succès 4.1.2 ci-dessous)

Cependant, si des contrôles personnalisés ou des éléments d’interface sont créés ou programmés (en code ou via un script) afin d’avoir un rôle et/ou une fonction différents de l'usage habituel, des mesures supplémentaires doivent être prises pour s'assurer que les contrôles fournissent des informations essentielles aux technologies d'assistance et permettent d'être contrôlés par les technologies d'assistance.

Un état particulièrement important d'un contrôle d'interface utilisateur est de savoir s'il a le focus ou non. L'état de prise de focus d'un contrôle peut être déterminé par programmation, et des notifications sur les changements de focus sont envoyées aux agents utilisateurs et à la technologie d’assistance. D'autres exemples de l'état du contrôle de l'interface utilisateur sont de savoir si une case à cocher ou un bouton radio ont été sélectionnés, ou si une arborescence ou une liste dépliable est développée ou réduite.

Note : le critère de succès 4.1.2 requiert un nom déterminable par programmation pour tous les composants d'interface utilisateur. Les noms peuvent être visibles ou invisibles. Parfois, le nom doit être visible, dans ce cas, il est identifié comme une étiquette. Se référer à la définition d'un nom et d’une étiquette dans le glossaire pour plus d'informations.

Avantages spécifiques du critère de succès 4.1.2 :

  • Fournir des informations sur le rôle, le nom et la valeur de tous les composants d’interface utilisateur permet de garantir la compatibilité avec les technologies d’assistance, telles que les lecteurs ou agrandisseurs d’écran et les logiciels de reconnaissance vocale utilisés par les personnes en situation de handicap.

Exemples pour le critère de succès 4.1.2

Ressources liées

Les ressources sont présentées dans un but d'information seulement, il ne s'agit pas d'une approbation.

Techniques et échecs pour le critère de succès 4.1.2 - nom, rôle, valeur

Chaque élément numéroté dans cette section représente une technique ou une combinaison de techniques que le groupe de travail des WCAG considère comme suffisante pour répondre aux exigences de ce critère de succès. Les techniques énumérées satisfont le critère de succès seulement si toutes les exigences de conformité aux WCAG 2.0 ont été appliquées.

Techniques suffisantes

Consignes : choisissez parmi les situations suivantes celle qui correspond à votre contenu. Chaque situation comprend des techniques ou des combinaisons de techniques qui sont connues et documentées comme suffisantes par rapport à cette situation.

Situation A : si vous utilisez un composant d'interface utilisateur standard dans un langage de balisage (par exemple, HTML) :

  1. G108 : Utiliser les caractéristiques des balises pour présenter le nom et le rôle, permettre de configurer directement les propriétés modifiables par l'utilisateur et informer des changements (en anglais) en utilisant les techniques spécifiques à une technologie ci-dessous :

Situation B : si vous utilisez un script ou un code pour ré-insérer un composant d’interface utilisateur standard via un langage de balisage :

  1. Exposer les noms et les rôles, permettant aux propriétés réglables par l'utilisateur d'être paramétrées directement, et fournir la notification des changements en utilisant l'une des techniques ci-dessous :

Situation C : si vous utilisez un composant d'interface utilisateur standard via une technologie de programmation :

  1. G135 : Utiliser les fonctionnalités de l'API d'accessibilité d'une technologie pour exposer les noms et les rôles, pour permettre à l'utilisateur de configurer directement les propriétés configurables et pour notifier les changements (en anglais)

Situation D : si vous créez votre propre composant d'interface utilisateur dans un langage de programmation :

  1. G10 : Créer des composants à l'aide d'une technologie compatible avec les fonctionnalités de l'API d'accessibilité de la plateforme sur laquelle l'agent utilisateur sera utilisé pour exposer les noms et les rôles, pour permettre à l'utilisateur de configurer directement les propriétés configurables et pour notifier les changements (en anglais)

Techniques (recommandées) supplémentaires pour 4.1.2

Bien qu'elles ne soient pas nécessaires à la conformité, les techniques recommandées suivantes devraient être envisagées afin de rendre le contenu plus accessible. Toutes ces techniques ne peuvent pas être utilisées ou ne seraient pas efficaces dans toutes les situations.

  • Fournir des étiquettes pour tous les éléments de formulaires qui n'ont pas d'étiquettes implicites (lien à venir)

Échecs fréquents pour le CS 4.1.2

Le groupe de travail des WCAG considère les erreurs fréquentes suivantes comme des échecs du critère de succès 1.4.2.

Mots clés

agent utilisateur

tout logiciel qui récupère et présente le contenu Web aux utilisateurs

Exemple : les navigateurs Web, les lecteurs de média, les modules d'extensions et les autres programmes — dont les technologies d'assistance — qui aident à récupérer, restituer et interagir avec le contenu Web.

composant d'interface utilisateur

partie du contenu qui est perçue par les utilisateurs comme un élément de contrôle unique pour une fonction distincte

Note 1 : plusieurs composants d'interface utilisateur peuvent être implémentés au sein d'un seul programme. La notion de composant n'est pas liée ici aux techniques de programmation, mais plutôt à ce que les utilisateurs perçoivent comme des éléments de contrôle distincts.

Note 2 : les composants d'interface utilisateur incluent les éléments de formulaire et les liens aussi bien que des composants générés par scripts.

Exemple : un microprogramme (applet) dispose d'un « élément de contrôle » permettant de se déplacer dans le contenu ligne par ligne, page par page ou au hasard. Puisque chacune de ces fonctions devrait avoir un nom et fonctionner indépendamment, elles constitueraient chacune un « composant d'interface utilisateur ».

défini par programmation

défini par un logiciel utilisant des méthodes qui fonctionnent avec les agents utilisateur, y compris les technologies d'assistance

déterminé (déterminable) par un programme informatique

déterminé par un programme à partir de données fournies par l'auteur d'une manière qui permet aux agents utilisateurs, y compris les technologies d'assistance, d'extraire et de présenter cette information aux utilisateurs sous différentes formes

Exemple 1 : déterminé dans un langage de balisage à partir d'éléments et d'attributs auxquels on accède grâce aux technologies d'assistance couramment disponibles.

Exemple 2 : déterminé grâce à des structures de données spécifiques d'une technologie pour un langage non-balisé et exposée aux technologies d'assistance via une API d'accessibilité aux technologies d'assistance couramment disponibles.

nom

texte grâce auquel un logiciel peut identifier pour l'utilisateur un composant du contenu Web

Note 1 : le nom peut être caché et présenté seulement aux technologies d'assistance, alors qu'une étiquette est présentée à tous les utilisateurs. Dans de nombreux cas (mais pas dans tous), l'étiquette et le nom sont identiques.

Note 2 : celui-ci n'a pas de lien avec l'attribut HTML name.

rôle

texte ou nombre par lequel un logiciel peut identifier la fonction d'un composant dans du contenu Web

Exemple : un nombre qui indique si une image sert d'hyperlien, de bouton de commande ou de case à cocher

technologie d'assistance (tel qu'utilisé dans ce document)

matériel ou logiciel qui agit comme agent utilisateur, ou simultanément avec un agent utilisateur usuel afin de fournir des fonctionnalités répondant aux besoins des utilisateurs ayant des limitations fonctionnelles, fonctionnalités qui vont au-delà de celles qui sont offertes par les agents utilisateurs usuels

Note 1 : les fonctionnalités fournies par les technologies d'assistance comprennent des présentations de remplacement (par exemple de la synthèse vocale ou du contenu agrandi), des méthodes de saisie alternatives (par exemple la voix), des mécanismes de navigation ou d'orientation supplémentaires et des transformations de contenu (par exemple pour rendre un tableau plus accessible).

Note 2 : les technologies d'assistance communiquent souvent les données et les messages aux agents utilisateurs usuels en utilisant et en surveillant le fonctionnement d'une API (interface de programmation).

Note 3 : la distinction entre agents utilisateurs usuels et technologies d'assistance n'est pas absolue. Plusieurs agents utilisateurs usuels comportent des fonctions d'assistance aux utilisateurs ayant des limitations fonctionnelles. La principale différence est que ces agents utilisateurs usuels visent un public large et diversifié qui comprend des personnes avec et sans limitations fonctionnelles. Les technologies d'assistance visent des populations plus restreintes d'utilisateurs ayant des limitations fonctionnelles particulières. L'assistance fournie par une technologie d'assistance est plus spécifique et appropriée aux besoins des utilisateurs visés. Un agent utilisateur usuel peut comporter des fonctionnalités importantes pour les technologies d'assistance comme l'extraction du contenu Web à partir d'objets de programmation ou l'analyse syntaxique du balisage par paquets identifiables.

Exemple : les technologies d'assistance qui sont importantes dans le contexte du présent document comprennent les technologies suivantes :

  • les agrandisseurs d'écran et les autres assistants de lecture visuelle qui sont utilisés par les personnes ayant des limitations de la vision, de la perception ou d'accès physique à l'imprimé pour modifier la police de caractères, la taille, l'espacement, la couleur, la synchronisation avec la synthèse vocale, etc. dans le but d'améliorer la lisibilité visuelle du rendu des textes et des images ;

  • les lecteurs d'écran qui sont utilisés par les personnes aveugles pour lire l'information textuelle en synthèse vocale ou en braille ;

  • les logiciels de conversion du texte en parole qui sont utilisés par certaines personnes ayant des limitations cognitives, des limitations du langage et des difficultés d'apprentissage pour convertir le texte en synthèse vocale ;

  • les logiciels de reconnaissance vocale qui peuvent être utilisés par les personnes ayant certaines limitations motrices ;

  • des claviers de remplacement qui sont utilisés par des personnes ayant certaines limitations motrices pour simuler le clavier (y compris des claviers de remplacement qui utilisent des pointeurs de tête, des commutateurs simples, des dispositifs d'aspiration/expiration et d'autres dispositifs spéciaux d'aide à la saisie.) ;

  • des dispositifs de pointage adaptés qui sont utilisés par des personnes ayant certaines limitations motrices pour simuler le pointeur de la souris et l'activation des boutons.