Comprendre les WCAG 2.0

Aller au contenu (appuyer sur entrée)

-

Trois flashs :
Comprendre le CS 2.3.2

2.3.2 Trois flashs : une page Web doit être exempte de tout élément qui flashe plus de trois fois dans n'importe quel intervalle d'une seconde. (Niveau AAA)

Objectif de ce critère de succès

L'objectif de ce critère de succès est de réduire davantage les risques de crises. Les crises ne peuvent pas être complètement éliminées puisque certaines personnes y sont si sensibles. Cependant, si l'on élimine toute série de trois flash par seconde sur n'importe quelle zone de l'écran, les risques pour une personne susceptible d'avoir une crise sont beaucoup plus réduits que lorsque l'on se conforme aux mesures qui sont ordinairement en vigueur aujourd'hui dans les normes au niveau international, comme nous le faisons au niveau A.

Tandis que le critère de succès 2.3.1 permet le flash s'il est assez sombre ou s'il a une surface assez petite, le critère de succès 2.3.2 ne permet pas un flash supérieur à 3 par seconde, sans tenir compte de l'intensité ou de la taille. Par conséquent, même un seul pixel flashant serait une violation du critère. L'objectif est de se protéger contre un flash plus grand qu'un seul pixel, mais puisqu'un nombre inconnu de configurations à un agrandissement ou un contraste élevé peut être appliqué, l'interdiction concerne tout flash.

Note : dans certains cas, ce que nous indiquons comme « clignotement » et ce que nous indiquons comme « flash » peut se recouper légèrement. Nous utilisons des termes différents pour les deux car le « clignotement » entraîne un problème de distraction qui peut être autorisé pendant une courte durée tant qu'il s'arrête (ou peut être arrêté) tandis que le « flash » est un facteur de crise et ne peut pas être autorisé sans provoquer une crise. La crise pourrait se produire avant que la plupart des utilisateurs ne puissent les désactiver. « Le clignottement » fait donc référence à des changements répétitifs lents qui pourraient distraire. « Le flash » fait référence à des changements pouvant provoquer une crise s'ils étaient assez vifs ou s'ils persistaient assez longtemps. Le clignotement ne se produit généralement pas à une vitesse égale ou supérieure à trois par seconde, si bien que le terme de clignotement et celui de flash ne se recoupent pas. Néanmoins, le clignotement peut se produire plus rapidement que trois par seconde, c'est pourquoi il peut y avoir amalgamme. Voir Comprendre le critère de succès 2.2.2 mettre en pause, arrêter, masquer pour plus d'information sur le clignotement.

Avantages spécifiques du critère de succès 2.3.2 :

  • Les personnes sujettes à des crises lorsqu'elles visualisent du contenu flashant pourront voir tout le contenu d'un site sans avoir une crise et sans avoir à perdre toute l'expérience du contenu en étant limitées aux équivalents textuels. Cela comprend les personnes sujettes à l'épilepsie photosensible ainsi que d'autres troubles provoquant des crises photosensibles.

Exemples pour le critère de succès 2.3.2

Ressources liées

Les ressources sont présentées dans un but d'information seulement, il ne s'agit pas d'une approbation.

Techniques et échecs pour le critère de succès 2.3.2 - trois flashs

Chaque élément numéroté dans cette section représente une technique ou une combinaison de techniques que le groupe de travail des WCAG considère comme suffisante pour répondre aux exigences de ce critère de succès. Les techniques énumérées satisfont le critère de succès seulement si toutes les exigences de conformité aux WCAG 2.0 ont été appliquées.

Techniques (recommandées) supplémentaires pour 2.3.2

Bien qu'elles ne soient pas nécessaires à la conformité, les techniques recommandées suivantes devraient être envisagées afin de rendre le contenu plus accessible. Toutes ces techniques ne peuvent pas être utilisées ou ne seraient pas efficaces dans toutes les situations.

  • Réduire le contraste pour tout contenu flashant (lien à venir)

  • Éviter les rouges entièrement saturés pour tout contenu flashant (lien à venir)

  • Réduire le nombre de flashs même si le seuil critique n'est pas dépassé (lien à venir)

  • Ralentir un contenu en direct pour éviter des flashs rapides (comme avec une ampoule de flash) (lien à venir)

  • Figer une image momentanément si 3 flashs par seconde sont détectés (lien à venir)

  • Réduire le niveau de contraste si 3 flashs par seconde sont détectés (lien à venir)

Échecs fréquents pour le CS 2.3.2

Le groupe de travail des WCAG considère les erreurs fréquentes suivantes comme des échecs du critère de succès 2.3.2.

(Aucun échec n'est actuellement documenté)

Mots clés

flash

alternance de luminosité relative qui peut causer des crises chez certaines personnes si leur taille est suffisamment importante dans une gamme de fréquences spécifiques

Note 1 : Voir seuil de flash générique et seuil de flash rouge pour plus d'informations sur les types de flashs qui ne sont pas autorisés.

Note 2 : voir aussi clignotement.

Page Web

une ressource autonome obtenue depuis un URI unique grâce au protocole HTTP, accompagnée de toutes les autres ressources utilisées dans la restitution ou conçues pour être restituées simultanément par un agent utilisateur

Note 1 : bien que toutes les « autres ressources » seraient restituées avec la ressource primaire, elles ne sont pas nécessairement restituées simultanément.

Note 2 : à des fins de conformité avec ces règles, une ressource doit être autonome à l'intérieur du périmètre de conformité pour être considérée comme une page Web.

Exemple 1 : une ressource Web incluant toutes les images et médias liés.

Exemple 2 : un programme Web de courrier électronique (Webmail) développé à l'aide d'AJAX (Asynchronous JavaScript and XML, JavaScript asynchrone et XML). Le programme réside intégralement à l'adresse http://exemple.com/mail, mais comprend une boîte de réception, un carnet d'adresses et un calendrier. Des liens et des boutons permettent d'afficher la boîte de réception, les contacts ou le calendrier, mais ne changent pas globalement l'URI de la page.

Example 3 : un site portail personnalisable, dans lequel les utilisateurs peuvent choisir le contenu à afficher à partir d'un ensemble de modules de contenu.

Example 4 : quand on saisit « http://shopping.exemple.com/ » dans son navigateur, on entre dans un environnement commercial animé et interactif dans lequel on se déplace visuellement dans une boutique, retirant les produits directement depuis les rayons pour les placer dans un panier d'achat face à soi. Cliquer sur un produit déclenche une démonstration avec la fiche technique juste à côté. Cela peut être un site Web à page unique ou simplement une page à l'intérieur d'un site Web.