Louis Braille

A l'occasion du bicentenaire de Louis Braille, une visite de sa maison natale, ouverte toute l'année, pourrait être l'occasion pour tous de découvrir où il vivait, qui il était, et de rendre hommage à l' inventeur génial du système d'écriture qui a radicalement changé la vie des aveugles .

Le village de Coupvray

Le village de Coupvray, situé entre Lagny et Meaux, est une bourgade rurale dans un environnement préservé et protégé , située à 40 kilomètres à l'est de Paris .
Ce village qui a conservé son authenticité est constitué de maisons typiquement briardes comme celle de Louis Braille.
Au centre, la place arborée abrite l'église Saint-Pierre où il fût baptisé le 8 janvier 1809, la mairie et le monument élevé à sa mémoire en 1887 par le sculpteur Etienne Leroux

Statue de Louis Braille élevée en 1887

Plus excentré, le cimetière où il fût enterré le 10 janvier 1852, à côté de son père et de sa sœur Marie .
Sur sa tombe aujourd'hui, se trouve une petite urne contenant une relique de ses mains .
En 1952, son corps fut transféré au Panthéon, en hommage national.
A l'école de Coupvray, il suit une scolarité brillante jusqu'à l'âge de dix ans, très entouré par sa famille, son instituteur Antoine Becheret et l'abbé Palluy qui fut un des premiers à combattre l'exclusion des aveugles, très marquée à cette époque.
En 1819, sur les conseils de l'abbé et de l' instituteur et afin de bénéficier d'un enseignement digne de ses capacités, il quitte l'école de Coupvray pour une école spécialisée à Paris .

La maison natale

maison de Louis Braille
plaque posée en 1952 sur la maison où l'on peut lire : "Il a ouvert aux aveugles les portes du savoir"

Sa maison se situe à l'extrémité du village dans la rue rebaptisée "rue Louis Braille" (autrefois le Chemin des Buttes).
Il y naît le 4 janvier 1809 et y vécut jusqu'à l'âge de 10 ans.
Il revint dans sa famille régulièrement jusqu'à la fin de sa vie.
Cette maison briarde typique a conservé son aspect authentique, paysan, massif. Elle est aujourd'hui classée monument historique.
La commune de Coupvray, actuel propriétaire en a fait le musée Louis Braille en 1952, avec l'Organisation Mondiale des Aveugles et le Comité Louis Braille.
Dans cette maison, le père de Louis Braille exerçait le métier de bourrelier.
Son atelier est aujourd'hui conservé comme au XVIII ème siècle et c'est par cette pièce que commence la visite.

photo de l'atelier

C'est dans cet atelier que Louis, âgé de trois ans, se blessa un œil, en voulant utiliser les outils de son père.
A une époque où les soins étaient insuffisants, l'infection gagna l'autre œil et il perdit définitivement la vue à l'âge de cinq ans.
Une peinture d'André Harfort accrochée au mur, retrace l'accident de 1812.

peinture de l'atelier retraçant l'accident

La visite se poursuit par la salle commune, pièce à vivre de cette famille qui comptait quatre enfants (Monique-Catherine, Louis-Simon, Marie-Céline et Louis, le benjamin.)

la salle commune
la salle commune

Tout ici est typiquement briard et chaque objet évoque la vie quotidienne de cette époque: l'évier, le four à pain, la niche à fromage, l'âtre, l'alcôve( lit briard avec encadrement en chêne ).
En passant par le jardin, on atteint à l'étage la salle du haut est consacrée aux inventions liées à l'écriture braille.
On peut y voir les premières tablettes braille, une machine à écrire le braille, un appareil d'écriture courante assez inconnue: le raphigraphe avec lequel Louis Braille écrivit à sa famille,et d'autres objets directement liés à sa vie ou à son œuvre
Chaque visiteur peut ici faire un essai d'écriture en relief à l'aide d'une tablette et d'un poinçon.

Sa vie, son œuvre.

Ayant quitté son village natal, c'est à l'Institution Royale des Aveugles, située au 68, rue Saint-Victor à Paris, école fondée par Valentin Haüy, qu'il étudie de 10 à 17 ans, puis qu'il enseigne.
En 1819, malgré la séparation difficile avec sa famille, il a immédiatement beaucoup de plaisir à apprendre. Brillant en tout, en particulier en musique, il apprend le piano puis quelques temps après l'orgue.
En 1821, un capitaine de l'armée, Charles Barbier de La Serre, vient exposer à l'école un système d'écriture utilisé par l'armée pour permettre aux militaires de communiquer la nuit.
Ce système basé sur l'écriture en relief des sons, appelé aussi sonographie, incomplet mais très novateur, intéresse Louis Braille au plus haut point, qui cherche alorsà améliorer ce système en remplaçant les sons par des lettres, en ajoutant des caractères manquants comme les notes de musique, certains symboles mathématiques, la ponctuation.
Le directeur d'établissement , le Dr Pignier, jeune, dynamique et sensible à la condition des aveugles, lui apporte son soutien dans ses recherches.

Les inventions de Louis Braille

  • L'écriture braille

Louis Braille a travaillé à l'élaboration de son système d'écriture à partir de l'âge de douze ans. Entre 12 et 16 ans il va mettre au point une première version du Braille.
En 1829 sort la première édition de l'ouvrage sur sa méthode dont la version définitive sera achevée en 1837 et qui sera peu à peu reconnue et définitivement adoptée par les aveugles du monde entier en 1844. Elle est encore universellement utilisée aujourd'hui

 
Dans l'alphabet Braille chaque caractère( lettre , chiffre, ponctuation etc..) comporte 6 points en relief ou points saillants disposés sur 2 colonnes de 3 points.
L'apprentissage du braille utilise l'image suivante: Les points du haut correspondent à nos épaules, les deux points situés au milieu, à nos hanches et les deux points du bas, à nos genoux.
Avec 63 combinaisons possibles, ce système permet la représentation très complète de tous les caractères usuels
l'alphabet braille complet

 

 

On lit ces 6 points en relief, regroupés sur la feuille (la distance entre deux points est de 2 à 2,5 mm) par le passage de l'index sur la ligne d'écriture.

  • Le Raphigraphe

le raphigraphe

Pour communiquer avec les voyants, Louis Braille invente également un système d'écriture, le décapoint , constitué d'une tablette et d'une grille numérotée servant de repère.
En 1839 afin d'optimiser ce procédé peu rapide, il met au point le raphigraphe ou planche à pistons avec François-Pierre Foucault, un de ses compagnons d'école.
L'unique poinçon est alors remplacé par dix pointes à ressorts. C' est le précurseur de l'imprimante à aiguille.
Les caractères de l'alphabet classique (utilisé par les voyants) sont formés par une succession de points imprimés et en relief sur le papier, à l'aide de petites pointes encrées. Une manivelle fait avancer l'appareil, pour former les mots. Ce système demandait une grande connaissance des différentes combinaisons de touches .
Certaines lettres, exposées au musée laissent admiratif par la perfection de l'écrit réalisé.
Le raphigraphe a été utilisé pendant plus de cinquante ans avant l'apparition de la machine à écrire.

La fin de sa vie

En 1835, Louis Braille atteint de tuberculose, a un premier accident pulmonaire. En grande partie due à l'insalubrité des locaux de l'Institut de la rue Saint-Victor, cette maladie s'aggrave au fil des années.
En 1847, une légère amélioration de son état de santé lui permet de reprendre l'enseignement qu'il avait abandonné.
Le soir du 6 janvier 1852, il meurt à l'âge de 43 ans.
Il reposera à Coupvray avant d'être transféré au Panthéon en 1952.

Renseignements pratiques

-Comment se rendre à Coupvray:

plan pour se rendre à Coupvray

Il est conseillé de commencer la visite par le bas du village.
En venant de Lesches ( route départementale n° 45 ), la maison de Louis Braille se trouve à droite après le pont du canal.
Poursuivre la visite par l'église et le monument au centre du village, enfin le cimetière communal en quittant le village par la route de Chalifert.

-Heures d'ouverture du musée

  • horaires d'été
    du 1er avril au 30 septembre:

    horaires : 10 h-12h et 14 h-18 h .
    tous les jours sauf lundi
    visite guidée toutes les heures
  • horaires d'hiver
    du 1er octobre au 31 mars:

    Horaires: 14h-17h.
    tous les jours sauf lundi - vendredi sur rendez-vous

 

-Renseignements

MAISON NATALE DE LOUIS BRAILLE
13 rue louis braille
77700 COUPVRAY

TEL & FAX :01.60.04.82.80
courriel: musee.louisbraille@orange.fr

Informations sur le site de la ville de Coupvray


Compléments


lien vers le site BrailleNet