logo de l'association Braillenet

Recherche et développement

Les projets en coopération avec BrailleNet

Mis à jour le 22 septembre 2015


Projet AcceSciTech - Accès aux documents scientifiques et techniques pour les personnes handicapées visuelles (2011-2014)

Le projet AcceSciTech cherche à résoudre les problèmes posés par l'accès à la documentation scientifique et technique pour les personnes déficientes visuelles, et plus largement, pour les personnes empêchées de lire sur les supports d'édition classiques. Par documentation scientifique et technique, on désigne un ensemble de documents variés (livres, articles, polycopiés, transparents, etc) imprimés ou numériques, contenant des éléments complexes tels que des formules mathématiques, des courbes, des tableaux, des diagrammes ou des schémas. Ces documents peuvent traiter de "sciences dures" ou de sciences humaines et sociales, et s'adresser aussi bien au grand public s'il s'agit de livres de vulgarisation qu'à des spécialistes dans le cas de manuels universitaires.

Les personnes déficientes visuelles accèdent à l'écrit par le toucher en utilisant le braille (statique quand il est imprimé sur papier ou dynamique quand il s'affiche sur un terminal braille), en écoutant le texte lu par un narrateur ou par une voix de synthèse, ou parfois par la vue en lisant le texte en gros caractères. Ces différents modes sont complémentaires: il est par exemple utile pour un élève aveugle en situation d'apprentissage de lire une phrase en braille en même temps qu'il l'écoute. Les formats DAISY et EPUB seront donc mis en oeuvre dans ce projet, car en permettant de dissocier le contenu d'un document de la manière dont il est présenté, ils fournissent le cadre nécessaire à la restitution simultanée de mêmes contenus selon différents modes. De plus, ces formats offrent la possibilité de structurer un document afin d'en rendre la consultation aisée, permettant à l'utilisateur d'y naviguer facilement et de décider s'il souhaite prendre connaissance de certains éléments qu'il juge facultatifs comme les notes ou les numéros de page.

S'intéresser aux problèmes posés par l'accès à la documentation scientifique et technique, c'est par exemple se demander:

  1. Comment produire efficacement des documents très structurés provenant de sources diverses (livres numérisés, fichiers fournis par un éditeur, etc) ?
  2. Quel environnement d'édition mettre en place pour que des experts adaptent progressivement un document contenant un grand nombre d'images à décrire ?
  3. Comment restituer une formule mathématique en braille et de manière sonore ?
  4. Comment diminuer le temps nécessaire à la prise de connaissance d'un document complexe restitué sur un afficheur braille ?

En France, la loi autorise des organismes agréés à demander aux éditeurs les fichiers sources ayant servis à la production d’œuvres imprimées soumises au droit d'auteur et à en diffuser une version adaptée aux personnes handicapées. Restent à créer les conditions techniques indispensables à une augmentation significative de l'offre disponible afin d'exploiter ce contexte juridique favorable. C'est ce que s'attache à réaliser le projet en développant des outils visant à automatiser au maximum la production de documents scientifiques et techniques adaptés.

La création de documents pleinement accessibles nécessite toutefois des interventions humaines, par exemple pour décrire des images. C'est pourquoi AcceSciTech traite aussi des problèmes liés à l'édition de tels documents par des intervenants qualifiés, en proposant un environnement collaboratif de type Wiki dédié à l'adaptation.

Les documents seront diffusés via la bibliothèque numérique francophone BNFA à laquelle le projet vise à intégrer de nouvelles fonctionnalités de personnalisation des contenus en fonction des besoins de l'utilisateur.

Enfin, un outil de restitution multimodale de documents complexes sera proposé, mis en oeuvre sur un bloc-notes braille doté d'un dispositif matériel de détection du mouvement des doigts de l'utilisateur, créant de nouvelles possibilités pour améliorer la prise de connaissance de contenus structurés. Des tests seront effectués avec des utilisateurs déficients visuels.

Partenaires


Projet TIGAR - Trusted Intermediary Global Accessible Resources (2010-2013)

BrailleNet participe au projet TIGAR lancé par l'OMPI avec le consortium DAISY. Ce projet vise à trouver un modèle juridique et technique permettant d'effectuer des échanges de livres numériques adaptés entre organismes bénéficiant d'exception dans différents pays.


Projet WCAG CAC - WCAG Conformity Assessment Coherence (2010-2012)

L’association BrailleNet a lancé, en 2010, avec des partenaires européens, le projet WCAG Conformity Assessment Coherence (WCAG CAC) dont le principe de base est d'explorer les possibilités de faire migrer le label unifié Euracert 1.0 vers une version 2.0, en correspondance avec les WCAG 2.0. L’objectif était de mesurer précisément les convergences entre les méthodes : notamment en développant un outil pour permettre une analyse plus fine des correspondances entre les différents référentiels et WCAG 2.0. BrailleNet a coordonné les actions et organisé des réunions qui ont abouti au développement d’un modèle de données et un prototype d’outil de gestion de référentiels. Les résultats ont été présentés au GTA en décembre 2011, à la conférence CSUN San Diego en février 2012 et au COST-IAN en janvier 2012. Sur cette base, il devrait être possible de mesurer à la fois le niveau de correspondances entre un référentiel et WCAG 2.0 (critères et techniques implémentées, critères spécifiques, techniques non-implémentées) mais également entre plusieurs référentiels. Pour cela un outil logiciel devrait être développé qui permette d'étudier le socle commun entre des référentiels et d'en tirer les conséquences en termes d'harmonisation (label Euracert).


Projet Schene - Outils Web pour la mutualisation de documents adaptés (2008-2010)

Le projet «Outils Web pour la mutualisation de documents adaptés à des élèves ou étudiants déficients visuels » est un projet R&D de l'association BrailleNet (2008-2010). Le projet est soutenu par le Ministère de l'Education Nationale dans le cadre des projets SCHENE. Il répond à un besoin exprimé de production de ressources numériques adaptées pour la scolarisation des élèves en situation de handicap.

L'objectif est de développer une plateforme permettant l'adaptation et la mutualisation de documents pédagogiques pour des élèves handicapés visuels. Cette plateforme est développée sur la base du Serveur Hélène (plateforme de mutualisation de fichiers pour la production de livres en braille et/ou en gros caractères) et de la Bibliothèque Hélène (plateforme de prêt numérique sécurisé destiné à des lecteurs individuels) de l'association BrailleNet. Les fonctionnalités en sont étendues.

Le projet respecte les spécifications du Consortium Daisy (Standard DAISY ANSI/NISO Z39.86-2005 et spécification Protected Digital Talking Books (PDTB2) et utilise certains outils développés par le consortium Daisy (tel le « pipe-line » Daisy). Il prend en compte les technologies pour l’accessibilité développées par des éditeurs de logiciels (telle la fonction « save-as-Daisy » de Microsoft Word 2007 et ODT2Dtbook de Open Office).

La plate-forme finale comporte les modules suivants :

  • environnement d'édition de documents permettant la création, la correction et l'adaptation de documents, et leur normalisation au format ANSI/NISO Z39.86 ;
  • convertisseurs permettant la production de documents en des formats variés correspondant à différents profils d'utilisateurs (Braille, XHTML, PDF, etc.) ;
  • module de diffusion sur différentes plateformes pour impression, et affichage dynamique, en conformité avec les standards d'échange sécurisés de données permettant d'autoriser/interdire certains usages, de manière personnalisée;
  • module pour l'accès sécurisé à partir de plateformes mobiles (Internet, GPS, Wifi, Bluetooth, ...).

Elle est ouverte aux établissements d'enseignement accueillant des élèves ou étudiants handicapés visuels, ainsi qu'à leurs familles, selon le modèle d'habilitation actuellement en usage pour le Serveur Hélène et la Bibliothèque Hélène.

Les contenus actuellement disponibles sont conservés et continueront d'être étendus.


LpOD: Langages & plateformes Open Document (2008-2010)

LpOD est un projet sélectionné par Agence nationale de la recherche (ANR) au titre de la programmation 2008 dans la section Contenus et Interactions et labelisé par le pôle de compétitivité Cap Digital en 2008. Durée : 2008-2010

Contexte et problème

Le format OpenDocument Format est un standard ISO (ISO 26300) utilisé par de nombreuses applications. C'est un standard ouvert au sens de Digistan développé par le consortium international OASIS. ODF est actuellement un format dont l'adoption par de nombreux gouvernements fait d'ODF le format bureautique standard des prochaines années.

Le projet "langages & plateformes Open Document" (lpOD) a pour objectif l'implémentation de la norme ISO/IEC 26300 (OpenDocument) afin de contribuer à l'extension de l'écosystème OpenDocument format.

  • La définition d'une API libre mettant en oeuvre la norme ISO/IEC 26300 (OpenDocument)
  • La réalisation et la validation d'une implémentation pour des usages de plus haut niveau.

La démarche de normalisation du standard OASIS OpenDocument format (ODF) en une norme ISO (ISO/IEC 26300) a permis de valider l'intérêt économique et technologique d'un socle commun pour la gestion des documents révisables (ou documents "bureautiques"), spécialement dans le contexte européen.

Ce format est désormais reconnu par les acteurs majeurs de l'informatique comme par les grands util???????isateurs pour ses qualités : standard ouvert (au sens de la loi LCEN), respect de la séparation sémantique/présentation, indépendance outil/document, interopérabilité, accessibilité, pérennité. Sa structure XML et sa richesse fonctionnelle (tableaux multidimensionnels, RDF, méta données) font de ODF le candidat naturel pour être le format pivot d'échanges de données multimédia à structure complexe dans de nouveaux usages, au delà de la bureautique classique.

Cependant, les bénéfices attendus d'une diffusion large de ce format sont conditionnés par le renforcement des infrastructures de développement associées.

Les boîtes à outils disponibles pour ODF sont aujourd'hui limitées à une vision bureautique classique, et sont en retard par rapport :

  •  aux besoins métiers (business intelligence, gestion documentaire, ...)
  •  aux usages (environnements fortement communicants, mobilité, SOA, REST,...)
  •  à la norme ISO (complétude de l'implémentation)

Solution

Le projet "langages & plateformes Open Document" (lpOD) au travers de l'implémentation de la norme ISO/IEC 26300 (OpenDocument) contribueà l'extension de l'écosystème OpenDocument format en proposant :

  • La définition d'une API libre mettant en oeuvre la norme ISO/IEC 26300 (OpenDocument)
  • La réalisation et la validation d'une implémentation pour des usages de plus haut niveau.

Partenaires

lpOD réunit plusieurs acteurs privés et publics:


Le projet EUAIN

L’objectif du projet EUAIN est de promouvoir l’insertion dans la société d’information, en créant un Réseau Européen pour l’Accessibilité de l’Information (European Accessible Information Network) afin d’encourager les différents acteurs concernés et les industriels de l’édition à avancer en commun vers des objectifs concernant la fourniture d’information accessible. L’accessibilité pour les personnes n’ayant pas accès aux documents imprimés devrait être une composante essentielle dans la gestion de document et la chaîne éditoriale en général, et, ne pas consister uniquement en un service spécialisé ou additionnel.
EUAIN est un projet financé par le Sixième Programme Cadre pour la Recherche et le Développement de la Commission Européenne (action spécifique SSA 511497)
Durée : 1er novembre 2004 – 30 avril 2007.

Plus d’informations sur le projet EUAIN


Le projet Support-EAM

L’objectif du projet Support-EAM (Supporting the creation of an e-Accessibility Quality Mark – Soutien d’un label de qualité pour l’accessibilité du Web) est de créer un label de qualité d’accessibilité pour les services Internet, dans le cadre du Plan d’Action Européen de 2005 : Une Société d’Information pour tous. Celui-ci fait référence à la Résolution du Conseil de l’Europe sur l’ accessibilité numérique – pour améliorer l’accès à la Société de la Connaissance (doc. 5165/03) pour les personnes souffrants d’un handicap, invitant la Commission et les états membres " à considérer l’apport d’un label pour les biens et services qui respectent les standards de l’accessibilité numérique". L’harmonisation des méthodologies d’évaluation de l’accessibilité du Web est à la base du projet qui produira une méthodologie unifiée permettant d’évaluer l’accessibilité des sites Web selon les recommandations du W3C/WAI.
Support-EAM est un projet financé par le Sixième Programme Cadre pour la Recherche et le Développement de la Commission Européenne (action spécifique SSA 4754)
Durée : 1er octobre 2004 – 30 mars 2006.

Plus d’informations sur le projet Support-EAM

Le projet EMULA

Les objectifs du projet EMULA (Encyclopédie Multimédia Accessible) sont de rendre une encyclopédie multimédia accessible pour les personnes visuellement handicapées (Encyclopédie Hachette Multimédia en ligne) ; d’élaborer une stratégie de diffusion simple et efficace du produit résultant auprès de la population concernée ; de rédiger un guide méthodologique relatif à l'approche retenue et en assurer une large diffusion internationale afin que les enseignements tirés du projet puissent servir à rendre accessibles d’autres applications.
Partenaires : Hachette-Multimédia (Coordinateur) – IDM - BrailleNet.
Ce projet est soutenu par le programme USAGES du Ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (Décision 04L71).
Durée : 7 juin 2004- 6 juin 2005


Le projet PRODINFACCESS

Le projet PRODINFACCESS (Production d'informations accessibles - ProdInfAccess) consiste en une étude sur l’état de l’art en France et à l’international concernant les possibilités - en termes législatif et technique - de mise en accessibilité d’informations électroniques. Elle recensera en particulier les différents formats électroniques accessibles existants et le(s) format(s) électronique(s) des fichiers pivot(s) actuel(s) ou en développement. Elle doit analyser les outils de production/consultation automatique d’information accessible disponibles sur le marché, les usages de consultation des informations électroniques (labiles et pérennes) par les personnes handicapées afin de vérifier si les solutions existantes répondent à leurs besoins, s'ils les utilisent et quels usages ils en font. L’objectif du projet ProdInfAccess est d'identifier les points clés de cette problématique d'usage et de proposer, sur cette base, un modèle général de la chaîne de production/consultation d’informations labiles accessibles. Un outil correspondant à ce modèle sera développé en adaptant un outil existant. Dans le rapport final de projet, une étude sommaire dressant les principaux axes de diffusion adaptés sera proposée en particulier vis-à-vis du monde universitaire.
Partenaires : BrailleNet (Coordinateur) – France Télécom R & D – Université Paris 8.
Ce projet est soutenu par le programme USAGES du Ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (Décision 04L104).
Durée : 15 juin 2004- 14 juin 2005


Le projet ADELA

Le projet ADELA (ADministration ELectronique Accessible) a comme objectif de participer au développement d’une e-administration accessible en particulier aux personnes handicapées. Sur la base de recherches documentaires, d’enquêtes et d’interviews en France avec une approche comparative en Europe et en Amérique du Nord, le projet ADELA étudie les moyens et les conditions d’accès aux informations électroniques de la e-administration par les personnes handicapées ainsi que leurs usages des e-services.
Partenaires: BrailleNet (coordinateur) – Laboratoire ICTT – Groupe SWORD Ce projet est soutenu par le programme USAGES du Ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (Décision 4L350).
Durée : 20 octobre 2004- 19 octobre 2005


Le projet WAI-TIES

Ce projet s'inscrit dans la Web Accessibility Initiative du Consortium W3C et a pour objectif de promouvoir l'accessibilité d'Internet dans l'Union Européenne. Ceci passe par la sensibilisation des développeurs de pages web et la création d'outils et de guides facilitant la construction de pages Web accessibles.

Plus d'informations sur le projet WAI-TIES

Le projet OFAEL

Avec le projet OFAEL (Ouvrages Francophones Adaptés En Ligne), les personnes handicapées visuelles des pays d'Afrique francophones vont avoir accès à la lecture .
Ceci grâce au serveur Hélène et avec le soutien du Fonds Francophone des Inforoutes.
Le projet se déroule de septembre 2002 à février 2004.
Le projet OFAEL en détail

Le projet 3TBOOK

Ce projet à pour but d'adapter le livre "Les Pierres de Venise" de John Ruskin dans une édition multimédia accessible aux aveugles et aux malvoyants. Ce projet européen se déroule dans le cadre de Culture 2000. Le Livre, comprenant un CD-ROM et des planches en relief, est prévu pour septembre 2002. Il sera réalisé en 3 langues pour commencer : français, italien, hongrois. La Ville de Venise coordonne le projet et les partenaires sont : BrailleNet, la Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette, l'Ecole Estienne, l'éditeur Mondadori, l'Union Italienne des Aveugles, le laboratoire IROE- CNR de Florence, le laboratoire LSTR de l'Institut de Recherche de Budapest.

Plus d'informations sur le projet 3TBOOK

Le projet WAI-DA

Informations sur le projet WAI-DA

En partenariat avec l'INSERM, l'université Pierre et Marie Curie et le laboratoire INOVA :

Le Projet Vickie

Informations sur le projet Vickie

Le projet TIM

Informations sur le projet TIM

Le projet ETAPE

Informations sur le projet Etape